Merci a ceux qui laissent un p'tit com, c'est grâce a eux que ce blog existe toujours !

samedi 10 mars 2012

Kesennuma 11 mois apres, retrouvailles

.Si vous arrivez directement sur cette page en cliquant sur un lien trouvé sur une page "scoop-it" ou autre blog, sachez que c'est a mon insu que ce lien y aura été mis.

 
 Toujours Kesennuma, debut fevrier,
juste 11 mois apres la catastrophe.
Et bien sur, pas question de passer a Kesennuma
sans aller dire bonjour a ma chere famille !
( 1ere visite ici )

Enfin, la, j'etais encore avec un journaliste,
donc, c'etait aussi une visite reportage.


Nous voila arrives au lotissement.



120309-blog-001



"Coucou ! C'est encore moi ♥"



120309-blog-002



Malgre que l'hiver soit tres tres avance (si ce n'est presque fini...),
la double porte de leur logement n'est toujours pas faite...
Ils ont installe une cloison en carton pour empecher tant que possible
l'air glace de passer sous la porte, mais le matin au reveil, cette porte
etant gelee, il leur faut d'abord allumer le poele et chauffer la piece
pour faire fondre la glace afin d'ouvrir et de pouvoir sortir...



120309-blog-003



Voila comment leur porte devrait etre, enfin, esperons,
l'hiver prochain....



120309-blog-004



Mais autre point qui m'a choque: ici a Kesennuma,
pour un couple, il n'y a qu'une seule piece !!!
Une piece de 6 tatamis, ce qui est vraiment petit, pour deux...
Alors qu'a Sendai, un couple a droit a 2 pieces !!!
C'est semble t'il parceque ces logements ont ete construits plus tot
qu'a Sendai, il s'agissait de reloger les sinistres le plus vite possible...


Cette fois, la dame de cette famille nous a montre ou etait
leur maison, avant le 11 mars dernier...
ils ne l'ont pas fait raser, non, le tsunami s'en est charge,
tout est tel quel depuis la catastrophe.



120309-blog-005



Sur la photo ci-dessus, la dame est sur les "restes" (?) de sa maison,
(ce qui reste ? Le sol vert de ce qui etait son magasin)
le batiment qui est derriere a ete protege par un building en beton
qu'on voit a gauche de la photo, ce qui explique qu'il est encore debout.

C'etait un quartier tres anime,
plein de commerces et d'habitations.



120309-blog-006



Juste apres le tremblement de terre, la dame a emmene sa mere se refugier a pieds jusqu'a un petit building en beton juste quelques metres derriere, elle avait peur d'etre bloquee en voiture, et pensait que ce petit batiment d'un seul etage suffirait a etre en surete: de memoire d'homme, il n'y avait jamais eu de tsunami tres important ici.

Sur la photo ci-dessous, a gauche, ce petit building etait voisin,
et de la meme taille que celui ou les deux dames se sont refugiees.
(a present, il a ete rase)



120309-blog-007



Le mari de cette dame (la fille), est reste a hurler au haut-parleur a la population de fuir, et au dernier moment, a la vue de la vague qui arrivait, il s'est refugie dans le tres haut building de droite ! Chance...lui a passe la nuit plus ou moins au chaud, mais sans savoir ce que devenait sa famille, en face, refugiee dans un si petit batiment.


C'est ainsi que ces deux dames ont passe une nuit d'epouvante telle que ni vous ni moi ne pourrons jamais l'imaginer vraiment: les flots noirs sont venus cogner jusqu'en haut de l'etage ou elles etaient, montees sur une table, elles ont eu de l'eau jusqu'a la taille, alors, par la fenetre, elles se sont hissees sur le toit, et la, enveloppees dans des rideaux, a une vingtaine de personnes, elles ont passe la nuit sous la neige: les carcasses de maisons et de voitures cognaient les murs de leur batiment, ca et la, de violentes explosions, et la mer les environnant etait enflammee (Kesennuma a beaucoup brule, le feu se repandant sur l'eau a cause du petrole des bateaux), et toute la nuit (ainsi que les quelques premiers jours qui ont suivi le 11), des repliques qui faisaient trembler leur refuge...ce n'est pas exagere de dire que c'etait l'enfer...

Il en reste encore de nombreuses traces....



120309-blog-008



Au moment ou, frigorifies, nous allions quitter les lieux,
sont arrives les anciens voisins de nos amis,
les gens qui habitaient la maison de derriere chez eux
qui etait encore debout. (eux s'etaient refugies
dans la montagne en voiture lors de la catastrophe)



120309-blog-009



Leur maison etait un petit "ryokan", hotel a la japonaise,
et devait etre prochainement rasee, c'est pourquoi ce jour-la,
ils venaient recuperer ce qui etait recuperable, cad,
pas grand chose...



120309-blog-010



120309-blog-011



Comme le journaliste etait occupe a prendre des photos, je les
ai un peu aide a porter des cartons pleins de bols et de vaisselle variee, et,
chance, il m'en ont donne quelques uns, de ces jolis bols rescapes du tsunami !
Ainsi qu'un magnifique plateau...le tout en vraie laque.
Je n'ai pas encore eu le temps de nettoyer ces tresors,
mais ca viendra, apres le 11 mars 2012.



120309-blog-019



120309-blog-020



ありがとうございます



Avant de reprendre la route de Sendai,
le journaliste et moi allons faire quelques photos sur le port.



120309-blog-012



Le sol du marche aux poissons est toujours innonde,
c'est qu'il s'est enfonce dans la mer.

Il reste encore beaucoup de traces de la catastrophe...



120309-blog-013



120309-blog-015



mais quelques beaux bateaux de peche en activite
remplacent les enormes bateaux noirs, entierement brules,
qui etaient amarres la quelques mois plus tot.



120309-blog-014



120309-blog-016



120309-blog-017



Tiens, le ferry qui relie Kesennuma a l'ile de Oshima !
Je crois que c'est un pret (ou don ?) de la prefecture
d'Hiroshima.



120309-blog-018



Vous voyez derriere (c'est la presqu'ile de Karakuwa),
les arbres qui sont roussis sont morts a cause du sel...
les flots sont montes jusque la.








**********************


Bon, je vous quitte encore, n'ayant pas de journaliste a guider,
j'ai decide de passer ce 11 mars 2012,
1er "anniversaire" de la catastrophe, justement a
Kesennuma, avec cette famille chere a mon coeur...

Je reviendrai dans quelques jours.



******************




33 commentaires:

  1. Quel cauchemard! Et 1 an après...encore tant de traces...merci de témoigner..

    RépondreSupprimer
  2. Ça parait incroyable d'imaginer la mer qui monte aussi haut sur la dernière photo. C'est un véritable film d'horreur. ©e qui m'attriste encore plus c'est de savoir que le sol est maintenant plus bas que par le passé.

    RépondreSupprimer
  3. Salut Flo,
    Nous t'avons entendu sur France Inter dans la semaine, avec également le patisier français (りんごの 木).
    Nous pensons bien à vous.
    Cet après-midi je vais faire des photos dans un stage de Kyudo...

    RépondreSupprimer
  4. il y a un moment que je n'ai pas mis de commentaire car souvent que je suis toujours sidérée de voir comment malgré cette catastophe les gens continuent avec courage.
    J'ai entendu que les Japonais ont fait 30% d'économie d'électricité n n'allumant plus le chauffage mais en achetant des couvertures plus chaudes,en rajoutant du plastique aux fenêtres...en étant civiques et courageux! Chapeau à tous et à toi qui nous montre la vie telle qu'elle est là-bas .
    Je t'embrasse de Bretagne

    RépondreSupprimer
  5. Ce matin sur RTL,à 7h l'interview de ce pêcheur qui a pris son bateau pour aller en mer à l'arrivée du Tsunami,et qui a eu la chance de retrouver sa famille au retour.Le journaliste :Joël Legendre.Il me semble que cela peut vous intéresser.Vous aviez recueilli son témoignage,très impressionnant.Y.S

    RépondreSupprimer
  6. Triste anniversaire pour vous tous et pour ceux qui ont tout perdu. Je salue le courage de tous les survivants pour essayer de continuer la vie comme si de rien n'était.
    BIses.

    RépondreSupprimer
  7. Des pensées pour toi et pour tout ceux qui ont vécu cet enfer...

    RépondreSupprimer
  8. Repose toi un peu et profite de ce moment de répit, bye à plus !

    RépondreSupprimer
  9. Il est à se demander comment ces personnes ont réussi à tenir aussi longtemps dans de telles conditions. Cela semble inimaginable. Ce matin je t'ai encore entendue à la radio et, je crois, aussi ton ami pâtissier. Il me semble que sa femme a parlé un peu et que ce qui m'a surpris est qu'elle s'exprimait dans un très bon français.

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir Florence,

    Je me souviens très bien de ces deux dames.
    N'est-ce pas chez elle que tu n'avais pas pu entrer la première fois parce que tu avais malencontreusement marché dans une flaque de pétrole ?
    Vas savoir pourquoi je me rappelle de ce détail...

    Je suis très heureuse que tu passes ce jour anniversaire chez elles.
    Quelle effroyable épreuve elles ont endurée ! Tu as raison de dire qu'on ne saurait l'imaginer...

    Et nous sommes le 11 mars 2012.
    Un an déjà.
    Que dire...
    Les mots me manquent alors je vais faire simple : Ganbaré !

    Et merci encore pour cette année de "reportages", Florence.
    C'est un très beau devoir de mémoire.

    Amitiés de l'autre bout du monde,
    Gaëlle

    RépondreSupprimer
  11. Tu fais en quelque sorte partie de ce tragique événement Flo. Voilà une avanture que tu seras fière d'avoir si bien documentée ta vie durant.

    Pour nous (et moi) c'est un privilège de pouvoir te lire.

    Merci. J'admire ces gens et leur courage également.

    RépondreSupprimer
  12. C'est un triste anniversaire ! Ces femmes ont vécu l'horreur... on peut reconstruire sa maison, réparer des constructions mais la mémoire des gens, c'est autre chose. Merci de nous avoir fait partager toutes ces tranches de vie depuis une année.
    Bises

    RépondreSupprimer
  13. L'épouvante de ces heures est encore perceptible. J'ai entendu hier, un reportage à la radio sur Kesennuma, justement et c'est peut-être toi que j'ai entendu. J'ai reconnu les personnes dont tu nous parles dans tes reportages.
    Gambare à tous !

    RépondreSupprimer
  14. Je pense souvent à vous, hélas je me sens totalement impuissante et ne suis pas la seule devant un tel désatre. Les médias disent des choses terribles quant au degré d'irradiation de votre région, de votre pays. Pouvez-vous vous prémunir de cela ? Que faire pour vous apporter du réconfort ? Une chose est sûre, vous avez beaucoup de dignité qui force le respect. Je n'ose imaginer le comportement de mes concitoyens avec un même évènement en France !!!!L'accident du Costa Concordia en est une preuve flagrante.
    Bref, continuez à nous montrer pour ne pas qu'on oublie et pour réagir contre une technique dont on ne maîtrise pas du tout les effets.
    Je vous embrasse.
    Fine.

    RépondreSupprimer
  15. je pense à toi, à ta famille, et à tous tes compatriotes en ce jour "anniversaire"...
    fais attention à toi et porte toi bien!

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour Flo, bcp de pensées vont vers toi, ta famille, tes amis, tous ces gens qui ont tout perdu. Merci à toi pour tous ces reportages tout au long de cette triste année. Aujourd'hui'hui repose toi, tu l'as bien mérité ;-) bises.

    RépondreSupprimer
  17. Super Flo ,bravo c'est bien ce que tu fais,c'est vrai et tres emouvant ,merci.

    RépondreSupprimer
  18. Je t'embrasse, Flo, ici, en Esapgne, aujourd'hui est aussi un jour gris et terrible, ça fait déjà 8 ans du terrible attentat à Madrid, un 11 mars aussi...
    Je suis de tout mon coeur avec toi, avec les japonais,
    Bisous,
    Paloma

    RépondreSupprimer
  19. Tes reportages sont un véritable travail d emémoir, Flo !
    Bon courage à vous tous.

    RépondreSupprimer
  20. Coucou Flo
    J'espère que cette fois je vais pouvoir vous laisser un commentaire. Venue plusieurs fois depuis début janvier sur votre blog, et pas moyen !
    C'était l'enfer... On ne vous oublie pas en ce triste 1er anniversaire.
    Béa kimcat

    RépondreSupprimer
  21. Je suis venue ici ; invitée par un commentaire chez moi , où le lien était indiqué .
    Avec ce reportage , ces photos , "on" peut essayer de se faire une idée autre que celle diffusée par les médias .
    Je pense que je reviendrai pour visiter plus en détail ce blog où l'authentique de la situation est exprimé .
    Bon courage , il en faut .

    RépondreSupprimer
  22. Un an...déjà... et encore tant à faire! Ganbaloo
    Nadine et ses setters

    RépondreSupprimer
  23. En ce triste anniversaire j'ai une pensée attristée pour tous ceux qui sont encore dans le malheur. Comment oublier une telle catastrophe ?? comment pourrez-vous oublier tout ce que vous avez vécu et tout ce que vous voyez encore??? Merci à toi de nous faire partager ces moments si terribles que personne ne voudrait vivre, mais il ne faut pas fermer les yeux - merci de nous les garder ouverts -

    triste anniversaire

    Je t'embrasse
    Anne-Marie

    RépondreSupprimer
  24. Bien triste anniversaire et on voit qu'il faudra de nombreuses années pour un retour à la normale...
    On ne laisse pas souvent de com... mais on vient lire régulièrement les articles !
    Bisous
    Chris et ses loulous

    RépondreSupprimer
  25. Merci Flo de nous avoir montrer au cours de cette année, les suites de cette catastrophe..
    Un vrai travail journalistique..
    Merci aussi à toutes les personnes que tu as rencontrées et qui ont accepté de poser sur tes photos..Leur sourire montre plus que tout que la vie continue envers et contre tout..

    RépondreSupprimer
  26. comme tu dis un enfer certes on ne peux imaginer, rien même pas dire si j'avais été a leur place qu'aurais-je fait même cela on ne peut se permettre trop de respect pour cepeuple qui a souffert, au moment du tremblement je sais tu étais dans un magasin mais au moment du tsunami tu étais où
    je te fais de grosses bises et je me joins a vous pour cette minute de silence
    bises affectueuses et j'ai vraiment hête de te revoir
    lyly

    RépondreSupprimer
  27. J'ai entendu à la radio une Japonaise qui était du coté du château de Flamanville et qui racontais.
    Je suis toujours admirative et respectueuse pour ton peuple d'adoption, un an après voir encore tous ces tristes décors, fait vraiment mal au coeur.
    Je suis contente que tu puisses toujours voir tous ces gens.
    merci pour ce bel article, car je te sais très occupée
    gros bisous à toi et amitié à ta famille ** dgidgi

    RépondreSupprimer
  28. Il y a des reportages spéciaux à la télé pour cette année écoulée depuis le désastre.C'est toujours impressionnant de voir les dégâts.

    RépondreSupprimer
  29. Je ne poste pas souvent de commentaires, ce que je pourrais dire me semble toujours tellement dérisoire.... mais cette semaine particulièrement, je ne voulais pas rester silencieuse plus longtemps. Juste pour vous dire que je pense à vous et pour vous remercier chaleureusement pour tout ce que vous nous faites partager ici. J'appréciais déjà beaucoup votre blog avant la catastrophe. Il me permet de mieux connaître et comprendre le Japon, encore merci. Bon courage et tous mes encouragements pour la suite.
    Une autre Flo depuis Rouen

    RépondreSupprimer
  30. C'est fou, quel courage il faut pour supporter la vue de ce désastre et le vivre !
    Pensées pour toi et pour tous
    Marine

    RépondreSupprimer
  31. Je regarde toujours avec beaucoup d'intéret tes reportages.

    RépondreSupprimer
  32. bonjour Flo, merci pour ce reportage, il en reste des choses à faire, quel desastre, bien legeres les maisons du lotissement, qu'il doit y faire froid ! impressionnant le sol du marché aux poissons de Sendai, maintenant sous la mer... nous etions loin de France, nous n'avons pu t'entendre, bonne fin de semaine, bisous et caresses aux corgettes !

    RépondreSupprimer
  33. Merci beaucoup Eg, Jean-Marc, Denis, Marguerite-Marie de Bretagne, Busir (je ne pense pas que ce soit le meme pecheur car je ne connais pas Joel Legendre, seulement a Shizugawa, une trentaine de pecheurs ont ainsi sauve leurs bateaux), Tanette, Pastelle, Suzanne, Margareth (oh oui, l'epouse du patissier francais de Shiogama parle tres bien francais, ils se sont connus a Paris ou elle a longtemps travaille), Gaelle ( OUI ! Tu as une tres bonne memoire !!!), Sheeba, Marielle, Chris (en effet, si tu as reconnu ces personnes, alors, c'est que c'est moi !), Fine (le nucleair, ici le taux a sans doute un peu monte apres la catastrophe, mais a present, il n'y a pas vraiment a s'en faire, par contre, la situation est plus preoccupante dans les environs des centrales, mais j'y reviendrai car je suis allee plusieurs fois a Fukushima), Catherine, Maria, Phil (je suis tres flattee !!!), Paloma (quand je pense que je n'ai toujours pas raconte mon sejour en Espagne de l'annee derniere -avant la catastrophe-, avec tout ca...), Marie, Michele (mon blog rejoint certains medias, puisque je suis leur "fixeuse/interprete" !), Nadine et ses Setters, Anne-Marie, Chris et ses loulous, Juliette (Une catastrophe, on ne la sent pas vraiment avec des chiffres, tant de morts, tant de disparus...derriere ces chiffres, il y a des visages, des sentiments, des histoires...mais quan on n'y connait personne, c'est dur a imaginer), Lyly (le tsunami n'est pas arrive jusque la ou j'etais ! Et je ne l'ai appris qu'a la nuit tombee, vu que nous etions dehors sans electricite...), Dgidgi, Solange, Flokapasd'blogetcdommage de Rouen, Marine, Alain, et ReneJeanine (C'est le marche de Kesennuma, extreme nord de Miyagi !) !!!

    RépondreSupprimer

Ooooh, comme c'est gentil de me laisser un petit commentaire, merci ♪
Vous voulez savoir quelle heure il est chez moi ? Si vous etes en France, ajoutez 8 heures a la votre !

I'm living in Japan for...

Daisypath Anniversary tickers

What time is it, please ?